Société

Albinisme : une anomalie discriminatoire de chez nous !

Le 13 juin de chaque année, nous celebrons la journée internationale de l’albinisme, cette journée a été célébrée pour la première fois en juin 2015. Son but est de sensibiliser le grand public aux difficultés rencontrées par les albinos dans leur vie quotidienne et lutter contre le rejet qu’ils peuvent parfois subir dans certaines sociétés.

Le terme « personne atteinte d’albinisme » est préférable au terme « albinos », souvent utilisé avec une connotation péjorative.

Toutefois, l’essentiel des renseignements sur des cas d’agression physique contre ces personnes proviennent principalement des pays africains. A Kisangani, l’ampleur de l’écart de pigmentation entre la majorité de la population et les personnes atteintes d’albinisme dans une communauté tend en effet à être directement corrélée à la gravité et à l’intensité de la discrimination rencontrée par ces personnes. En d’autres termes, plus grand est le contraste en matière de pigmentation, plus forte est souvent la discrimination.

Egalité devant la loi

L’article 12 de la constitution stipule que toutes les personnes sont égales devant la loi, cet article de la loi fondamentale de notre pays n’est qu’un fantôme à linégalité que sibussent les albinos. Un temoignage de chez nous montre qu’une albinos policière a été tabassée par ses voisins seulement parce que sa couleur de la peau ne leur plaisait pas du tout. Policière de son état, ses colleges ne l’ont même pas protégé et a vu son dossier transféré à l’auditorat militaire à sa charge, explique Me. Rachel Ngoy coordonatrice de l’ONG Corbetta à Kisangani.

Peu des renseignements proviennent d’autres régions telles que l’Asie, l’Amérique du Sud et le Pacifique mais il ressort de certaines informations qu’en Chine et dans d’autres pays asiatiques, les enfants atteints d’albinisme souffrent d’abandon et de rejet de la part de leurs familles. Les campagnes d’éducation et de sensibilisation peuvent aider à lutter contre les superstitions et les stigmatisations associées à l’albinisme.


La depigmentation de la peau, yeux, cheveux ne fait pas d’eux des sorciers

La discrimination à l’encontre des personnes atteintes d’albinisme se manifeste et la gravité du phénomène varie cependant d’une région à l’autre. En République Démocratique du Congo par exemple, la discrimination consiste essentiellement dans des insultes, des moqueries ou des brimades persistantes. En outre, les préjugés fortement ancrés auxquels sont confrontées ces personnes les empêchent d’avoir accès à des soins de santé adaptés, aux services sociaux, à une éducation adaptée, à une protection juridique et à la réparation en cas de violation de leurs droits, même à légard de leurs familles.

Fait pour briller ! tel est le theme retenu par l’ONG Corbetta pour célébrer cette journée de sensibilisation et montrer à nous tous que l’Albinisme est une anomalie due à l’imperfection qui nous caracterise et non des mauvais sorts comme pensent des nombreuses personnes.

Aidons les à s’accepter et garatissons-les des mêmes droits que peut jouir tout congolais comme garantie par la loi fondamentale de notre pays.

(1 commentaire)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :