Sante Société

Coronavirus : rôle de la police dans l’application des gestes barrières, deux poids deux mesures

En mars 2020, le premier cas de Coronavirus avait été déclaré en RDC. Le 24 du même mois, le président de la République Félix Tshisekedi avait décrété l’état d’urgence sanitaire, suivi des mesures de confinement, pour barrer la route à la propagation de la pandémie.

C’est ainsi que, le mardi 21 juillet 2020, à l’issue d’une annonce à la radio et la télévision nationale congolaise, RTNC, le chef de l’État a levé l’état d’urgence sanitaire ainsi que les mesures de confinement, tout en exigeant l’application des gestes barrières. Samedi 15 août 2020, date d’ouverture des églises, les autorités de la police nationale congolaise manifestent une rage quant à l’application des mesures barrières dans des églises, une situation qu’on a pas remarqué lors de la réouverture des bars et boîtes des nuits, où les gens vont sans avoir des caches nez, pas des dispositifs de lavage des mains à l’entrée, et la distanciation sociale n’est même pas observé.

C’est pourquoi nous nous posons la question de savoir pourquoi deux poids deux mesures, de la part de la police, quant à l’application des gestes barrières pour eviter la propagation de cette pandémie ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :