Justice Securité

Kisangani, Audience Foraine : Le sous commissaire Kalala Wa Kalala à la barre suite à un assassinat en septembre dernier

Poursuite ce samedi 17 octobre 2020 du procès sur l’assassinat d’un jeune garçon de 13 ans, atteint par balle lors des échauffourées à la mosquée centrale de Kisangani le 9 septembre dernier.

Kalala Wa Kalala, présumé auteur de ce crime, présente ses moyens de défenses sur les faits lui attribués. Selon ce dernier, plusieurs coups des balles étaient tirés ce jour et lui avait utilisé une arme létale, mais avec les cartouches blanches qui ne peuvent tuer que si la personne atteinte est en plus au moins un mettre. Et l’assassinat est survenu à la 9e avenue commune Kisangani, estimé en plus de 10 metres du lieu où il (kalala Wa Kalala) était pendant que le fait s’est déroulé.

Selon le Commissaire supérieur principal de la ville de Kisangani, le colonel Floribert Kingombe, l’un des renseignants de ce procès le sous commissaire Kalala Wa Kalala aurait tiré sans le mot d’ordre du chef d’opération, le commissaire principal adjoint Mundel, et il aurait quitté le champ d’action qui était la mosquée Centrale.

Notons que ces échauffourées étaient provoquées par un groupe des personnes non identifiées qui voulaient saboter la mosquée centrale de Kisangani, le vendredi 9 septembre 2020, par rapport à une incompréhension entre les autorités spirituelles musulmans. Dossier à suivre…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :