Kinshasa Politique

Assemblée Nationale : Qu’est ce qui devrait se passer après la destitution du bureau ?

Jeanine Mabunda destituée de son poste de la présidente de l’Assemblée Nationale jeudi 10 décembre dernier. « Alea jacta est » , le sort en est jeté, ont crié les congolais.

Maintenant, la plus grande question reste celle de savoir quelle sera la suite, après le changement du bureau de la chambre basse du parlement.

La première étape devrait être l’organisation d’un scrutin pour l’installation d’un bureau définitif, mais faute de temps en raison de la session ordinaire le 15 décembre prochain, une session extraordinaire n’est pas à exclure.

La tenue de cette session extraordinaire de l’Assemblée Nationale aura pour mission d’installer le bureau définitif et l’adoption de la loi de finances 2021.

La deuxième étape, la destitution du gouvernement Ilunga par une motion de censure est envisageable. Au menu de cette session extraordinaire, l’article 147 de la constitution le confirme en ces termes :

« Lorsque l’Assemblée Nationale adopte une motion de censure, le Gouvernement est reputé démissionnaire. Dans ce cas le Premier Ministre remet la demission du Gouvernement au Président de la République dans les vingt quatre heures. »

Les principaux acteurs politiques affirment de toute évidence que, pour trouver la stabilité dans les institutions politiques du pays, tout devrait se jouer au cours de cette session extraordinaire. Une affaire à suivre…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :