Kisangani Société Suivi

Fonction publique/Tshopo : contrôle biométrique, les agents se plaignent

Les nouveaux matriculés de la fonction publique de la province de la Tshopo se plaignent de la mauvaise gestion dans le déroulement du contrôle biométrique. Ces agents ont présenté leurs inquiétudes.

Le contrôle biométrique des agents de la fonction publique s’exécute dans la lenteur et la corruption, à en croire les nouveaux matriculés de la de la ville de Kisangani et ceux venus des les milieux périphériques de Boyoma. Ils ont fait cette dénonciation ce mardi devant le bâtiment de l’institut nationale de statistique non loin du restaurant Riviera. Certains d’entre eux disent avoir fait plusieurs jours, voir des mois, sans être contrôlés. Ils font ainsi appel aux autorités pour leur venir en aide.

Pour rappel, un agent de la fonction publique venu du territoire de Basoko pour le contrôle biométrique à Kisangani était décédé dans la nuit du 7 mars dernier, sans être passé par le contrôle.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :