Securité

Sécurité : la marche pour les massacres à l’Est étouffée par la police

Une marche pacifique était prévue ce vendredi 16 avril par la structure d’éducation civique Parlement Débout en collaboration avec d’autres organisations citoyennes pour dénoncer les massacres persistantes à l’Est du pays. Cette dernière n’a pas eu lieu, étouffée sur la place des Martyrs par les éléments de la police sur instruction du Maire de la ville.

Après une longue discussion entre les manifestants et la police, le commissaire urbain de la ville de Kisangani a fait savoir à ces derniers que la marche est bel et bien pacifique, mais suite aux instructions du chef de l’État, elle ne peut pas avoir lieu. Ainsi il a autorisé à ses hommes de ravir les calicots, banderoles et autres biens liés à ladite marche aux manifestants.

Mécontents, les marcheurs n’avaient plus le choix que d’arrêter leur action, tout en dénonçant les autres actes posés par les autorités provinciales qu’urbaines, sur la violation des instructions de chef de l’État :  »Ils ont organisé le deuil de l’ex ministre Philippe Aluta à la mairie, cela n’est-il pas une violation des instructions du chef de l’État ? » a déclaré l’un des manifestants.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :