Actualité Politique

Politique : « Dans l’hypothèse où la motion serait régulièrement adoptée, ce ne serait pas au vice gouverneur d’assumer l’intérim » (Walle Lufungula)

Après la motion de censure adoptée par l’Assemblée Provinciale le 15 avril dernier, une correspondance émanant du vice premier ministre, ministre de l’intérieur et sécurité désignait le vice gouverneur de la Tshopo, Maurice Abibu Sakapela, gouverneur intérimaire en remplacement de Walle Lufungula.

En réponse à ce document, le désormais ex gouverneur de province a tenu un point de presse pour soulever ce qu’il considère comme irrégularités, disant notamment qu’il s’agirait d’une « confusion ».

« Depuis l’après-midi de ce 22 aviril 2021, un message circule sur les réseaux sociaux, selon lequel monsieur le vice premier ministre, ministre de l’intérieur et sécurité aurait pris acte du procès verbal portant adoption d’une motion de censure contre monsieur Walle Lufungula Louis-Marie, gouverneur de la province de la Tshopo, et aurait confié l’intérim au vice gouverneur Abibu Sakapela. Face à cette confusion, je me vois dans l’obligation de fixer l’opinion en donnait la position officielle de mon gouvernement » a-t-il attaqué.

Selon lui, la motion ne visait pas directement et spécialement son poste, mais plutôt tout son gouvernement « L’Assemblée Provinciale de la Tshopo n’a pas adopté une motion de censure contre monsieur Walle Lufungula comme le prétend le document en circulation. L’AP a plutôt adopté le 15 avril dernier dans l’irrégularité la plus flagrante, une motion de censure contre le gouvernement provincial dans son ensemble. Même dans l’hypothèse où cette motion serait régulièrement adoptée, ce ne serait pas au vice gouverneur d’assumer l’intérim, mais plutôt à l’ensemble du gouvernement qui va expédier les affaires courantes jusqu’à l’investiture du nouveau gouvernement élu, et sous la coordination de son gouverneur, conformément à l’article 31 de la loi portant principes fondamentaux relatifs à la libre administration des provinces » a expliqué Walle Lufungula, avant de conclure « Quant à ce qui concerne cette motion de censure adoptée dans l’illégalité, je rappelle que mon gouvernement a saisit officiellement la Cour Constitutionnelle pour l’inconstitutionnalité tant de la procédure, que de la décision du quorum de ladite motion. Les deux parties attendent d’être départagées par cette haute Cour. N’ayant pas été officiellement saisi par ce message, le gouvernement provincial ne se sent pas concerné par son contenu. Il n’attend pas se plier à ce message. Il attend plutôt se plier à la décision de la haute Cour.»

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :